MEDEF

 

QUE FAIT LA FEFIS AU SEIN DU MEDEF ?
 

Le Medef est la principale organisation d’entreprises françaises. Il a succédé au CNPF en 1998. Son rôle est de représenter les entrepreneurs français auprès de l’État et des organisations syndicales. Association loi 1901, le Medef ne se revendique d’aucun parti politique.

La Féfis membre du Conseil exécutif du Medef

La Fédération Française des Industries de Santé est un membre actif du Mouvement des Entreprises de France. Elle constitue au sein de l’organisation patronale le sixième secteur en termes de valeur ajoutée à l’économie nationale. Le bon positionnement des industries de santé permet à la Féfis de participer aux principales instances de la gouvernance du Medef. Ainsi la Fédération est-elle membre du Conseil exécutif et du bureau de l’organisation patronale. Elle participe à ce titre à la détermination de la politique générale du Medef, auprès de la Présidence, ce qui permet aux industries de santé de conseiller au mieux le leadership de l’organisation.

 

 

La Féfis active au sein du Medef

La Féfis s’attache à enrichir les travaux du Medef par la participation de nombre de ses représentants, membres de syndicats ou collaborateurs d’entreprises adhérentes des syndicats, aux commissions du Medef ainsi qu’aux différents comités et groupes de travail qui en dépendent. Les industries de santé sont notamment impliquées dans les commissions Protection sociale, Innovation et Consommation, ainsi que dans le comité Economie des Sciences du Vivant et de la Santé (ECO-VISA).

« Mieux travailler ensemble pour aboutir à l’objectif de croissance » (Didier HOCH)

Pour Didier HOCH, Président du Comité « Economie des Sciences du Vivant et de la Santé » du MEDEF, l’écosystème des Sciences de la Vie et de la Santé constitue « un véritable terreau de croissance pour la France ».

Le comité ECO-VISA a été créé en septembre 2009 par le Medef afin d’offrir aux acteurs des filières de la santé un lieu d’échanges, de réflexion prospective et de propositions. Son rôle est notamment d’identifier des facteurs de croissance dans le domaine de la santé et des sciences du vivant. Le comité s’attache aussi à illustrer les synergies et la transversalité qui existent dans tous les métiers de la santé. Sur des priorités de santé publique comme le cancer ou le développement de la longévité de la population, il s’efforce de montrer à travers des cas pratiques que la filière santé existe à travers une multitude de secteurs d’activités (médicament, dispositifs médicaux, électronique, soin à la personne, support de soins).

Sur la base de ses travaux, le Comité ECO-VISA a fait part en 2013 de ses recommandations. Il défend notamment un soutien aux start-up santé. Ces dernières apparaissent aujourd’hui comme un vecteur principal de l’innovation à forte valeur ajoutée. Le comité souhaite aussi valoriser un écosystème regroupant décideurs et influenceurs (CSIS, Comité de Filière), investisseurs publics (BPI) et privés, R&D, industriels et acteurs de santé. Enfin, il propose de soutenir l’effort d’investissement sur :

– 2 grandes aires thérapeutiques : le cancer et le diabète

– 2 grandes technologies structurantes : les immunothérapies et les thérapies cellulaires

La représentation de la Féfis  au sein de l’organisation patronale symbolise donc la forte volonté des industries de santé d’être reconnues comme un secteur de l’industrie nationale désireux de s’ouvrir aux autres filières industrielles et de prendre ses responsabilités face aux enjeux économiques et sociaux.

Cliquez pour agrandir :

 

 

 

 

 

 

a

a

a

 

 

 

 

 

 

 

 

aa

Pour en savoir plus :

– rendez-vous sur le site du Medef

– consultez le dossier Secteur Sciences du Vivant et Santé : photographie et enjeux 2012 du comité ECO-VISA