Comité QSPS

 

LES PRIORITES DU COMITE QSPS

La circulation de produits contrefaisants est un fléau global. Ce problème se pose de manière bien plus accrue concernant les produits de santé, dans la mesure où la consommation de tels produits peut entrainer de graves conséquences pour la santé humaine, voire la mort.

Consciente de l’enjeu en terme de santé et de sécurité humaine, la Féfis a choisi d’affronter le problème et d’y apporter des réponses concrètes et efficaces. Pour ce faire, elle crée en octobre 2010 le Comité QSPS (Qualité et Sécurité des Produits de Santé). A sa création, la contrefaçon a été identifiée comme une préoccupation partagée de ses membres.  Aujourd’hui,  le périmètre d’action du groupe a été précisé autour des problématiques de qualité et de sécurité des produits, ce qui inclut :

  • La confiance et la sécurité des utilisateurs/patients des produits de santé. Sur ce point, consultez la fiche santé sur les engagements RSE dans le secteur de la santé et des médicaments
  • La contrefaçon dangereuse au sens de la Convention Médicrime
  • La traçabilité et la sécurité des produits de santé
  • La lutte contre les produits dangereux non conformes
  • Mais aussi l’impact sur la chaine de la fabrication à la distribution et la sous traitance

Ce champ a été étendu à la notion de « falsification » comme nouvelle problématique alliant sécurité  du consommateur et protection de la santé publique. Le Comité a notamment orienté ses réflexions sur les moyens de remédier au système de la vente parallèle de produits santé, notamment via internet. Les propositions seront in fine destinées aux pouvoirs publics, aux industriels, au grand public, aux professionnels de santé et cela en vue de garantir des produits de santé de bonne qualité.

 

Les actions du Comité QSPS pour lutter contre le trafic illicite de produits de santé

 

Note de position QSPS

En tant qu’acteur mobilisé sur ces problématiques la Féfis affirme dans sa note de positon « Qualité et Sécurité des Produis de Santé », ses axes stratégiques en matière de lutte contre la contrefaçon de produits de santé et formule des recommandations aux pouvoirs publics et plus largement à l’ensemble des parties prenantes afin d’améliorer les dispositifs existants.