La Féfis choisit Pierre Gattaz

Communiqué de presse 

Après avoir reçu les candidats à la Présidence du Medef les 24 et 30 mai derniers, les douze syndicats de la Fédération Française des Industries de santé se sont prononcés à une forte majorité en faveur de Pierre Gattaz.

Les auditions des 5 candidats qui se sont déroulées les 24 et 30 mai derniers ont été l’occasion de rappeler la place majeure des industries de santé dans l’économie française : plus de 1200 entreprises employant 200 000 salariés et générant un chiffre d’affaires de 70 milliards d’Euros avec un fort solde positif  de la balance commerciale.

Représentant un secteur à haut potentiel, la Féfis a réaffirmé l’importance que doivent avoir les industries de santé dans la stratégie industrielle du Medef et sa volonté d’y contribuer activement.

Son choix s’est fondé sur la capacité des candidats à mettre en place une gouvernance plus lisible et plus collégiale, à faire du Medef « la maison des entrepreneurs » et à définir une démarche industrielle construite et ambitieuse participant à une politique d’attractivité du territoire France, notamment pour les industries de santé (accès au marché, prix et régulations des produits de santé, fiscalité, investissements et capital venture).

Elle a également été attentive à la « juste place » qui doit être celle des industries de santé au sein du Medef, considérant que la Fédération doit être l’un des « référents »  essentiels sur toutes les questions économiques, sociales et sociétales relatives à la santé.

Christian Lajoux, membre du Comité de soutien de Pierre Gattaz, « se réjouit de la qualité des échanges avec chacun des candidats et du choix de la Fédération qui s’est porté sur Pierre Gattaz. La densité des échanges traduit la volonté des industries de santé de s’investir davantage au sein du Medef sur la base d’une reconnaissance des capacités de croissance et de création d’emplois du secteur et du rayonnement à l’international des savoir-faire de nos collaborateurs ». Il souligne également la nécessité de reconsidérer les questions de l’innovation au sein du Medef.

La Féfis dispose à l’Assemblée générale du Medef de 14 voix.