La Féfis se félicite de la position française en faveur de la ratification et de la mise en œuvre de la convention Médicrime

 

Communiqué de presse

Dans un courrier en date du 7 mars dernier en réponse au soutien de la Féfis1 à la Convention Médicrime, Laurent FABIUS, Ministre des Affaires étrangères, a rappelé que « la France attache une grande importance à la lutte contre les médicaments falsifiés qui sont à l’origine d’un grave défi de santé publique ». Il ajoute « que la convention Médicrime est en cours de ratification en France…et le projet de loi entré dans le processus de consultation interministérielle ».

La Féfis se réjouit de cette implication de la France pour que la Convention Médicrime « soit ratifiée et mise en œuvre dans les meilleurs délais. »