La Féfis soutient la convention Médicrime


Communiqué de presse 

 

Le 6 février dernier, la Féfis a choisi de soutenir la convention Médicrime afin de marquer son engagement dans la lutte contre la falsification de produits de santé. Une lettre d’encouragement à la ratification et à l’entrée en vigueur de ce texte, élaboré par le Conseil de l’Europe en Octobre 2011, a été envoyée par la Féfis aux autorités publiques compétentes :

–       Monsieur François Hollande, Président de la République

–       Monsieur Jean-Marc Ayrault, Premier ministre

–       Monsieur Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères

–       Monsieur Manuel Valls, Ministre de l’Intérieur

–       Madame Christiane Taubira, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Libertés

–       Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la santé

–       Monsieur Pierre Moscovici, Ministre de l’économie et des Finances

La falsification de produits de santé constitue un véritable danger pour la santé publique. C’est pourquoi, la Féfis soutient la convention Médicrime qui constitue le premier traité international visant à lutter pénalement contre les faux produits médicaux. En effet, les industries de santé considèrent que la mobilisation de l’ensemble des parties prenantes est primordiale pour lutter efficacement contre ce fléau qui ne connaît pas de frontières.

La Féfis souhaite que la France donne l’impulsion nécessaire pour l’entrée en vigueur rapide de ce texte dont la signature est ouverte aux Etats membres du Conseil de l’Europe et aux Etats tiers.

Pour plus d’informations sur la Convention Médicrime :

http://www.coe.int/t/dghl/standardsetting/medicrime/default_fr.asp