La Féfis rejoint le Comité National Anti-Contrefaçon (CNAC)

Communiqué de presse

Le 7 juin dernier, à l’occasion de la Journée mondiale anti-contrefaçon, la Féfis a rejoint le Comité National Anti-Contrefaçon (CNAC) afin de marquer son engagement dans la lutte contre la contrefaçon.

Consciente que la contrefaçon constitue un véritable danger pour la santé publique, la Féfis rappelle que les produits de santé ne sont malheureusement pas épargnés par ce fléau. En effet, le marché de la contrefaçon pharmaceutique représente plus de 10% du marché mondial des médicaments et près de 75 milliards d’euros de bénéfice pour les trafiquants en 2010 [1] . Les autres produits de santé ne sont pas épargnés : en novembre 2009 au Havre, la Douane a saisi un chargement à destination du Ghana contenant des stéthoscopes contrefaisant une marque américaine. Par ailleurs, des lots d’aiguilles non stériles et des tables d’opération dangereuses ont été interceptés [2].

Face à ce phénomène de plus en plus inquiétant, La Féfis se mobilise :

  • par son adhésion au CNAC pour échanger et collaborer avec l’ensemble des acteurs public et privé de la lutte contre la contrefaçon ;
  • à travers son comité Qualité et Sécurité des Produits de Santé (QSPS), une plateforme d’échanges et d’actions communes pour une lutte concertée de ses adhérents contre la contrefaçon ;
  • par la contribution active des industries de santé, en partenariat avec les pouvoirs publics, à la mise en œuvre de la mesure 9 du Conseil Stratégique des Industries de Santé (CSIS) [3] qui inclut un  ensemble d’actions pour prévenir et lutter contre la contrefaçon et la falsification des produits de santé.

 

[1] Présentation des résultats la Douane : « Douane, les nouvelles frontières », janvier 2011

[2] Lutte contre les trafics des médicaments, Déclaration Leem et la Douane du 18 juin 2010 p.10